L’engagement du Diaconat Bethesda à Mulhouse

L’Eglise Tabor demande en 1894 au tout jeune Diaconat Bethesda de Strasbourg de lui envoyer quelques soeurs diaconesses pour s’occuper des malades et des personnes nécessiteuses de la paroisse et de son entourage immédiat.

1894

La paroisse évangélique-méthodiste mulhousienne venait d’ériger l’Eglise Tabor, son lieu de culte, qui se dresse encore aujourd’hui au n° 34, rue des Vergers, à Mulhouse.

1898

Le Diaconat Bethesda fait l’acquisition d’un immeuble à côté de l’église pour y installer ses soeurs. Cette maison était la première acquisition du tout jeune Diaconat en territoire alsacien.

Longtemps, l’activité mulhousienne de Bethesda se cantonna à cette «diaconie paroissiale» faite d’un engagement sans faille de quelques  Diaconesses détachées par Bethesda Strasbourg pour aider une paroisse consciente de ses responsabilités sociales et caritatives.

Ce n’est que bien plus tard que le Diaconat se dota à Mulhouse de cet outil spécialisé qu’est une « maison de retraite » outillée et gérée professionnellement.

1939-1945

La guerre et ses suites conduisent à une longue interruption de l’activité de Bethesda à Mulhouse.

1955

Le Diaconat décide la construction d’une maison de retraite à Mulhouse dès que les circonstances le permettront. On estima alors qu’il serait plus judicieux de construire une nouvelle maison que de rénover à grands frais le vieil immeuble acquis en 1898. Le projet est vivement soutenu par le Pasteur-Directeur de Bethesda Bâle, M. Samuel F. Muller, ainsi que par le Conseil presbytéral de l’Eglise Tabor de Mulhouse. En attendant, on aménage quand-même un étage de l’ancienne maison, dirigée par Sr. Madeleine Bohrhauer, pour accueillir en urgence quelques personnes âgées ne pouvant attendre la construction d’une maison qui ne verra le jour bien plus tard.