Le Diaconat Bethesda de Strasbourg de 1939 à 1945

En 1939, alors que la branche suisse de Bethesda ouvre un hôpital de 120 lits et une maison des soeurs à Bâle, Bethesda Strasbourg connaît l’épreuve de la guerre.

Comme l’ensemble de la population strasbourgeoise, les diaconesses, à l’exception de six d’entre elles, sont évacuées vers la Dordogne.

6 septembre 1939, Strasbourg, place Broglie, le chemin de l’exode

De retour en été 1940, ces « membres actifs de l’Association Diaconat Bethesda » reprennent leur mission quotidienne au service des malades et des personnes âges. Avec leur Directeur, le Pasteur Rodolphe Roman, elles seront accueillies par les « Asiles JOHN BOST » à La Force.

Le 25 septembre 1944 le bombardement de Strasbourg n’épargnait pas Bethesda. Trois des soeurs diaconesses et trois pensionnaires périrent dans le bâtiment de la clinique, touchée par trois bombes.

Après la guerre, la reconstruction allait aussi devenir l’occasion de réaliser les agrandissements et aménagements dont la conception remontait au temps d’avant le conflit.