Rappel des moments les plus importants vécus au cours de l’année passée: 2010, une année de transition

Après une année 2009 qui nous a vu fêter le jubilé des 120 ans de l’institution, l’année 2010 a commencé par la fin d’un projet qui a été porté avec un autre établissement de Strasbourg, il s’agit du projet Agora. Il s’agissait d’unir les destins de plusieurs associations d’inspiration protestante œuvrant pour la personne âgée. Trop en avance sur les évolutions attendues des politiques sanitaires et sociales, peut-être trop ambitieux, en tous cas l’idée a été reprise par d’autres avec une approche moins contraignante et plus politique. Nous nous sommes retrouvés, floués, un peu trahis, dans une alliance dont nous sommes rapidement sortis grâce au courage du président Weyer. Nous continuons de réfléchir à cet aspect incontournable, réfléchir à ses tenants et aboutissants et comment nous voulons inscrire le Diaconat Bethesda dans cette dimension.
2010 c’est aussi un contexte politique très prégnant, avec la poursuite de la réforme de l’état, après la crise financière et sociale, la crise des finances publiques !

Dans le cadre de la révision générale des politiques publiques, le gouvernement a décidé dès 2007 et 2008 un ensemble de mesures touchant aux politiques menées par l’État et à son organisation et fonctionnement, pour une mise en œuvre s’étalant sur 2009 à 2012. De nouvelles mesures ont donc été décidées en juin 2010 dans un contexte de maîtrise accrue de la dépense publique. Ainsi créées par la loi HPST du 21 juillet 2009, les Agences Régionales de Santé(ARS) sont devenues une réalité depuis le 1er avril 2010, avec la parution d’un certain nombre de décrets d’application.

Cette réorganisation de nos instances de tutelle impacte fortement nos choix, notre stratégie, et notre devenir. L’étau s’est clairement resserré autour de nos budgets, et l’évolution du prix de journée un sujet hautement politique. Comment allons-nous pouvoir investir dans l’avenir ? Nous arrivons à la fin d’une séquence, que nous réserve la prochaine ?

Juin : Changement de Président :
Lors de l’assemblée Générale de juin, Michel Weyer achève son mandat de Président après 6 années riches en évènements, et j’ai eu l’honneur de lui succéder. Présent au Conseil d’Administration depuis 1998, je connais bien notre œuvre. J’entends poursuivre la mission entamée par mes prédécesseurs, avec la même vision d’un service de qualité auprès de la personne âgée, dans le respect des valeurs fondatrices de l’association.
Parmi les orientations pour les deux premières années de mon mandat, figure en bonne place la nécessité de veiller au maintien par le Diaconat Bethesda d’un lien fort avec l’Église Évangélique Méthodiste

Octobre : Service d’aide à domicile :
Proche de notre association depuis ses débuts, Bethesda Services, association strasbourgeoise d’aide à domicile est forte de 10 salariés ou mandataires. Elle est au service de 130 personnes dans la région de Strasbourg.

A la demande de son Conseil d’Administration, nous nous sommes rapprochés en 2010 et c’est maintenant le Diaconat Bethesda qui assurera l’administration de cette association, les représentants du CA du Diaconat Bethesda y sont désormais majoritaires dans leur conseil, prenant ainsi en considération les liens étroits de coopération et de collaboration existant entre les deux associations. Madame Brigitte Monhardt membre du Bureau de notre association et membre du conseil d’administration de Bethesda Services a accepté d’en prendre la présidence.

Disparition de Samuel LAUBER à l’automne 2010 : C’est brusquement le départ d’une personnalité forte qui a marqué le destin du Diaconat Bethesda pendant plusieurs décennies.

Samuel Lauber depuis son départ de la présidence en 1998, restait comme un veilleur attentif, présent dans toutes les mémoires, à l’origine de notre réputation et de notre renommée pour beaucoup d’acteurs de la vie publique alsacienne !

Dans cette suite, comment ne pas évoquer le départ pour l’éternité début 2011 de Sœur Marlyse Kroenig, Sœur supérieure de la Congrégation des Diaconesses de Bethesda. Elle a fidèlement accompagné et marqué l’œuvre de Bethesda durant toutes ces années. Comme des fils conducteurs en 2010 : les projets immobiliers proposés ou contraints !

Proposés ? Nous avions vendu les locaux de l’ancienne clinique Bethesda de Strasbourg il y a déjà 3 ans. Depuis 2009 et toute l’année 2010 nous nous étions vus proposés de nous y réinstaller en tant que locataires, pour y exploiter un EHPAD élargi, et même un pôle gérontologique. Le projet a été abandonné en novembre 2010, le prix de journée imposé par les autorités ne pouvant être respecté !

Contraints ?  La ville de Munster nous avait annoncé sa décision de mettre en vente les locaux qu’elle nous louait depuis 21 années à Munster pour y loger l’EHPAD Caroline. Si nous voulions rester sur place il nous fallait nous mettre sur les rangs, ce qui fut fait. Les tractations avec la ville, le département et les autorités tarifaires sont en passe d’aboutir en ce début 2011, avec une augmentation d’environ 3 € du prix de journée, pour le bien de tous. Nous en reparlerons courant de cette année 2011 !