Histoire & Devenir de l’Association

Origines Historiques du Diaconat Bethesda de Strasbourg – 1886/1889 – 1896

Les origines de l’Association remontent au temps du jeune Empire allemand de Guillaume II. Bethesda Strasbourg est en effet une extension de l’Association Bethesda qui fut fondée le 18 août 1886 à Elberfeld-Wuppertal par l’Église évangélique-méthodiste sur le modèle de la diaconie féminine protestante dite de Kaiserswerth. Ce premier noyau de ce qui constitue aujourd’hui, en Allemagne, une oeuvre diaconale considérable avait vu le jour sous le nom de Diakonissenanstalt Bethesda et n’était encore composé que d’un hôpital et d’une école d’infirmières. Trois ans après sa fondation, l’oeuvre allait essaimer en Alsace, une province qui avait été annexée par le Reich en 1871. Et, à partir de Strasbourg, l’essaimage allait se poursuivre jusqu’en Suisse.

Une activité diaconale originairement liée à la paroisse méthodiste de l’Eglise de Sion, Place Benjamin Zix, à Strasbourg.

Dès 1889, le pasteur Jakob Knapp, Directeur de ce Diaconat Bethesda d’Elberfeld, répondait à la demande de son collègue, le pasteur méthodiste strasbourgeois Noah G. Schaefer, en acceptant de lui envoyer deux de ses soeurs diaconesses prêtes à venir travailler parmi les pauvres et les malades de la métropole alsacienne.

Convaincus de l’urgence qu’il y avait à réaliser un travail diaconal dans une société douloureusement marquée par la révolution industrielle du XIXe siècle, et qui comptait de nombreux malades et nécessiteux, le pasteur Schaefer et son épouse installèrent les deux diaconesses d’Elberfeld dans une pièce de l’appartement qu’ils occupaient à l’Eglise de Sion, place Benjamin Zix, Strasbourg, construite en 1882.

Toutes les églises de l’époque étaient devenues très conscientes du fait que leur foi impliquait un engagement social concret. C’est ainsi que l’année précédente, en 1888,  le pasteur luthérien Horning de Saint-Pierre Le Jeune avait ouvert un foyer pour orphelins à Cronenbourg : le Bethlehem Stift. Ce dernier devait constituer l’origine de l’actuelle Association Maison Bethlehem, autre oeuvre diaconale protestante strasbourgeoise, avec laquelle le Diaconat Bethesda travaille aujourd’hui en collaboration particulièrement étroite.

En mars 1889, les soeurs Maria Tabea Fritsch et Margarethe Loeffler, se mettent au travail auprès des malades et nécessiteux de Strasbourg. Si elles se chargèrent en priorité des membres de l’Eglise de Sion, dès le début, elles répondirent à l’appel de tous ceux qui avaient besoin de secours. Le quartier fort populaire de la Petite France du Strasbourg de cette époque leur offrait un beau champ d’action champ d’action.

Leur zèle ne tarda pas à faire des émules puisque d’autres jeunes femmes, venues des villages alsaciens environnant, mais aussi de Suisse, se joignent à elles, de plus en plus nombreuses. Cela posait la question d’un lieu de vie plus grand ainsi que celle d’une organisation dépassant les limites trop étroites de la paroisse de Sion.

Le 1er mars 1892 fut donc créée, sur le modèle de l’oeuvre de   Wuppertal-Elberfeld, une « Association Bethesda Strasbourg » dont les statuts définissaient le but comme suit : faire assurer par ses diaconesses  « le soin des malades en Alsace et en Suisse ». Le groupe de soeurs s’installe au n° 9 de la Grande-rue, à Strasbourg, le 1er octobre de la même année.

Le 13 mars 1896
L’Association est reconnue d’utilité publique par un décret de sa majesté impériale Guillaume II, un statut privilégié qui, après le retour de l’Alsace à la France, sera confirmé par le Gouvernement français en novembre 1937